• Francois

Stratégies d’Action Islamique et l’ISESCO (1/2)

Un peu de retard dans la publication à cause d'une grosse charge de travail début Décembre 2019.


La présentation qui suit se veut la plus objective et neutre possible. Cette présentation s’inspire directement du contenu de différentes sources fiables et vérifiables et de mon expérience.[1]


Toutes les organisations qui soient, religieuses, professionnelles ou autres, vont fédérer leurs différents membres, aux profils et aux vécus variés, à travers une série de stratégies d’action et des déontologies communes.

Chaque membre desdites organisations se doivent de suivre de telles directives communes, sous peine de ségrégation, de blâme, voire d’exclusion du groupe ou de la communauté concernée. Des règles en communs n’enlèvent en rien à l’individualité et à la liberté de chacun (code de la route par exemple).

Stratégie commerciale, contrat qualité, charte environnementale… caractérisent les entreprises.


Chez les Chrétiens cela n’est guère différent. Les Catholiques, par exemple, vont enseigner leur doctrine en se basant sur un seul et même document de référence, mis à part la Bible : le « Catéchisme de l’Église catholique » ou CEC. Approuvé par le pape Jean-Paul 2, le CEC est un ouvrage de référence pour tout fidèle catholique quant aux dogmes, sacrements, vie morale et vie spirituelle selon les dogmes catholiques. Un ouvrage sur lequel les catéchismes locaux s’inspirent pour éveiller et former d’autres catholiques. Et leur apprendre comment vivre la foi catholique au quotidien. Le CEC n’a pas vocation à se substituer à la Bible : c’est un guide synthétique qui s’en inspire directement.[2]


De façon imagée, la Bible se compose d’une série de révélations qui s’accompagnent de prescriptions dans des thématiques variées : la relation avec Dieu, le mariage, l’amour pour son prochain… Et toutes ces prescriptions sont incluses dans différents récits éparpillés tout au long de la Bible.[3]

Le CEC « rend les choses plus faciles », en quelque sorte.[4]

De la même manière, le Vatican ritualise et conditionne le déroulement d’une messe catholique à travers le guide du Missel Romain. Le moindre écart, la moindre liberté est susceptible de remonter directement au Vatican ![5]


Et chez les Musulmans, qu’en est-il ? Globalement, les Musulmans se basent sur le Coran de la même manière que les Chrétiens se basent sur la Bible. Les Sunnites[6] s’inspirent en complément de la « Sunnah », qui est constituée par différents « Hadith ». Les Hadith sont les paroles et actions rapportées du prophète Mohammed lui-même et de son entourage, de leur vivant. Ils constituent ce que l’Islam appelle « la Tradition ». Les Hadith servent de compléments spirituels, moraux et légaux aux Musulmans Sunnites (mais non pas à l’ensemble des Musulmans). Les Hadith sont les paroles rapportées de Mohammed tandis que le Coran est la parole incréée d’Allah, directement révélée au prophète Mohammed.[7]

Les Hadith considérés les plus fiables du point de vue doctrinal, juridique et du point de vue de la transmission à travers les époques sont dit « Sahih » : « authentiques ». Les principaux Hadith Sahih sont les Hadith al-Bukhari et Hadith Muslim.


Pour simplifier, les Sunnites seraient similaires aux Catholiques qui s’inspireraient des récits de la vie des saints et de dogmes non explicitement mentionnés dans la Bible (infaillibilité du pape par exemple). De la même manière, les 5 piliers de l’Islam ne sont pas explicitement mentionnés comme tels dans le Coran. Ils sont décrits dans les Hadith Sahih al-Bukhari n°8 et Sahih Muslim n°16.


Qu’en est-il de directives communes, universelles et synthétiques d’inspiration Islamique ? Existe-t-il des directives sur l’action individuelle ou commune des Musulmans, et qui seraient présentées dans un format comparable CEC des Catholiques ? Des directives qui seraient elles aussi à destination des « catéchèses » de l’Islam et qui seraient transmises aux croyants ? Des directives qui indiqueraient comment agir selon la voie de l’Islam au quotidien, en bien ou en mal ?

La réponse est oui. Et l’organisme qui rédige et qui publie de tels guides à destination des Musulmans du monde entier s’appelle l’ISESCO : Islamic Educational, Scientific and Cultural Organization. En Français, qui est l’une de ses langues officielles avec l’Arabe et l’Anglais, cela donne « l’Organisation Islamique pour l’Éducation, les Sciences et la Culture ».


L’ISESCO est l’une des plus grandes organisations Islamiques au Monde. Créée en Mai 1979 par l’Organisation de la Coopération Islamique (l’OCI), l’ISESCO siège à Rabat au Maroc. 54 États-membres la composent. Des États-membres aussi divers que variés, historiquement, géographiquement ou socialement parlant. Mais des Etats qui sont unis par une même foi, l’Islam. Une même foi qui va définir une même communauté mondiale. Une communauté qui parvient plus ou moins à s’accorder de façon unie. Une communauté qui peut faire preuve, dans l’adversité commune, d’une solidarité exemplaire entre ses membres et ce, indépendamment des nationalités, des liens sanguins, ou des appartenances politiques de chacun. Cette communauté s’appelle l’Oumma. De manière comparable (mais non similaire), l’« Eglise » (avec une majuscule) est le terme générique qui inclut l’ensemble des chrétiens du monde[8].


Au sein de l’ISESCO, plus encore au travers de l’Oumma, des pays très variés s’accordent sur des stratégies d’action islamique commune. Ces pays comprennent l’Indonésie, plus grand pays musulman au monde. Mais aussi le Qatar, la Guyana.

Ou encore l’Arabie Saoudite, la Mauritanie, le Mali et le Niger. Ces derniers pratiquent encore l’esclavage. Et ils sont bien membres de l’ISESCO.[9]

L’Iran est aussi membre de l’ISESCO. L’Iran dont l’imam Khomeini a écrit une série de livres sur la Charia. Le contenu de ses livres est enseigné à l’Institut des Études Islamiques de Téhéran. Le Tome 2 contient entre autres une série de prescriptions sur le mariage. La loi numéro 12, page 255 interdit officiellement de pénétrer vaginalement sa femme… avant qu’elle ne soit âgée de 9 ans. Dans le cas où le mari récalcitrant, marié à une enfant de moins de 9 ans ne saurait se contenir son désir sexuel, un « thighjob »[10] est autorisé, tout comme des caresses intimes. La dénomination « moins de 9 ans » inclut « évidemment » les bébés...[11]

La Somalie et l’Afghanistan sont aussi membres de l’ISESCO. Avec 10 autres pays, l’apostasie de l’Islam y est officiellement condamnée par la peine de mort.[12] Autant pour la liberté de culte.

L’Azerbaïdjan et la Turquie, classés respectivement dernier et avant-dernier pour les pays d’Europe les plus tolérants vis à vis de la communauté LGBT, sont aussi des États-membres de l’ISESCO.[13]

Plus proche de nous, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie… font aussi partie de l’ISESCO. Au même titre que les pays présentés ci-avant (!).

Voici donc quelques pays parmi les 54 qui s’accordent pour publier des directives communes et universelles à destination des communautés Musulmanes du monde entier.[14]


Le noyau central de la pensée et de l’action de l’ISESCO est l’Islam. Selon ses propres dires, l’ISESCO a pour ambition d’inspirer le « rayonnement des secteurs de l’éducation, des sciences, de la culture et de la communication. » et ce, depuis sa création en 1982[15]. Ce qui se traduit par une liste d’objectifs, dont le premier consiste à « construire les élites du monde Islamique ». L’accomplissement de ces objectifs passerait par le soutien, le développement et les échanges dans les domaines scientifiques, académiques, professionnels, institutionnel et culturels, d’orientation clairement Islamique.[16] L’ISESCO a publié, et continue de le faire, un certain nombre de stratégie pour unifier et crédibiliser l’action musulmane à échelle internationale dans différentes thématiques ou problématiques données (éducation, culture, sciences, communication Islamo-centrées). Ce qui démontre la conformité de l’action de l’ISESCO avec la doctrine Islamique : « A chaque communauté parmi vous, Nous avons établi une Loi et une Voie ».[17]

Dans cette optique, l’ISESCO a publié, entre autres, un guide destiné aux populations Musulmanes qui vivent dans des pays non Islamiques, qu’elles y aient migré ou qu’elles y soient nées. Selon leurs propres mots.


C’est la « Stratégie de l’Action Islamique Culturelle à l’extérieur du Monde Islamique ».[18]


La suite au prochain rendez-vous.

Passez de bonnes fêtes de fin d’année dans la bonne humeur et la communion en Jésus-Christ.

[1] Sources présentées en cours de route et en fin de chapitre


[2] Restons simples pour l’instant. Le débat sur les doctrines catholiques sera abordé ultérieurement. Mais pour avoir un début d’idée, mettons que les prêtres catholiques n’ont pas le droit de se marier. Or Jésus en personne disait : « Mais au commencement de la création, Dieu a fait l'homme et la femme (…) Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. » Marc 10 :6-9. Les prélats catholiques seraient donc encore au-dessus que le Christ lui-même ? :-p


[3] Plus de 800 000 mots répartis sur environ 1 200 pages, selon les formats.


[4] Les solutions de facilité sont à double tranchant. Cela permet d’améliorer plus rapidement son savoir et ses connaissances… à condition que la ou les personnes qui ont fait cette synthèse sont de bonne foi ET dans le vrai ! La vigilance reste donc de mise. Cette vigilance se traduit par l’esprit critique. Car « chacun de nous devra rendre compte à Dieu pour lui-même ». Romains 14:12


[5] http://www.lavie.fr/religion/catholicisme/celebration-de-la-messe-la-mise-au-point-du-vatican-13-07-2016-74760_16.php


[6] Les Sunnites constitueraient au moins 80 % de tous les Musulmans.


[7] Sourate 6:114-115 : « Faut-il que je cherche autre que Dieu comme source de loi, alors qu'Il vous a révélé ce livre pleinement détaillé ? Ceux qui ont reçu l'Écriture reconnaissent qu'il a été révélé par ton Seigneur, en toute vérité. Tu ne nourriras aucun doute. La parole de ton Seigneur est complète, en vérité et en justice. Rien n’abrogera Ses paroles. Il est l'Entendant, l'Omniscient.


[8] Mais l’une des différences fondamentales est le niveau de solidarité qui existe entre chrétiens et entre musulmans, distinctement


[9] L’esclavage est considéré aboli depuis 1962 en Arabie Saoudite, mais continue encore d’être pratiqué de façon « tacite ». « Que votre parole soit oui, oui non, non ; ce qu’on y ajoute vient du diable ». Matthieu 5:37


[10] « Thighjob », de l'Anglais « thigh » = cuisse et « job » comme dans « blowjob »


[11] Source : la mieux vérifiable avec texte arabe faisant foi est sur la chaîne Youtube Zobaen Sondhi. https://www.youtube.com/watch?v=UP2pF3Fclxc. Autre source, qui témoigne de la mise en pratique par l’imam Khomeini : chaîne Olimpia963 https://www.youtube.com/watch?v=60MC3bVFG6s


[12] https://humanists.international/get-involved/resources/the-right-to-apostasy-in-the-world/


[13] https://rainbow-europe.org et https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/assassinat-d-hande-kader-icone-lgbt-manifestation-pour-la-justice-a-istanbul_1823137.html


[14] L’actualité récente (fin 2019) me donne beaucoup d’espoir pour l’avenir de l’Algérie. Plutôt que de continuer à aller voir ailleurs, les jeunes Algériens vont se battre pour rendre à leur pays la renommée qu’il mérite.


[15] https://www.icesco.org/fr/vision-mission-objectives/


[16] Je ne fais que citer ou paraphraser le contenu du site de l’ISESCO d’une façon que j’espère plus claire que la leur. Personnellement, la description des tenants et aboutissants de l’ISESCO, dans son format actuel, me rappelle la façon dont M. Macron « communique » : https://youtube.com/watch?v=R6TVVZQ3FaU https://youtube.com/watch?v=_BQYjiFqa6U ou https://www.youtube.com/watch?v=8jeJfrl2jpA


[17] Sourate al-Maida « la table servie », verset 48


[18] Téléchargeable ici : http://www.libertepolitique.com/Aller-plus-loin/Dossiers-thematiques/Strategie-de-l-Action-islamique-Culturelle-a-l-exterieur-du-monde-islamique

©2019 par La Chrétienté nouvelle. Créé avec Wix.com